En Communs

Réflexions et Actions Communes

Outils pour utilisateurs

Outils du site


wiki:experience:piano:mon_premier_piano

Premier piano

Critères de choix

J'avais eu dans le passé l'occasion de pianoter sur un petit synthétiseur mais cette expérience n'avait pas été très longue faute de temps et surtout de conseils avisés.

Aujourd'hui on trouve de nombreux conseils sur le choix d'un piano pour apprendre sur les divers blog et chaines vidéo consacrées au piano. Je me suis donc fait une liste de critères, dont les plus importants étaient pour moi :

  • un vrai clavier de piano
  • un outil transportable dans ma voiture
  • un outil sobre sans gadgets inutiles (d'après ma première expérience)

Comme rien ne vaut le conseil d'un professionnel. Je suis donc allé au magasin de musique de ma ville pour faire un choix. L'intérêt c'est d'avoir un vrai professionnel de la musique et de pouvoir tester les différents modèles proposés.

Pour débuter le vendeur m'a proposé le piano numérique d'entrée de gamme de Yamaha1) à un prix raisonnable (à partir de 350€ en magasin). Le clavier est identique à celui d'un piano traditionnel. Pourtant j'ai choisi le Yamaha P-121. Un modèle un peu plus haut de gamme et surtout un peu moins encombrant car ne comptant “que” 6 octaves. Le toucher et la dynamique des touches, essentiel au plaisir, m'ont vraiment séduit.

Le modèle choisi

Points forts

À l'utilisation, ce modèle présente ces avantages :

  • avec ses 73 touches il rentre tout juste dans le coffre de la voiture sans qu'il soit nécessaire d'abaisser un siège.
  • Le clavier est vraiment similaire à celui d'un piano d'étude. Je ne vois pas de différence en termes de toucher avec le piano de la gare2) ou un piano d'hôtel mis à disposition des clients.
  • Le son numérique est vraiment superbe3) et nettement meilleur que celui des pianos mentionnés précédemment. Le piano de l'hôtel à plusieurs milliers d'euros n'était ni bien accordé ni bien entretenu au point que je suis retourné voir mon vendeur pour tester ses pianos acoustiques. Visite pendant laquelle ce même vendeur m'a indiqué que mon piano devait me permettre de faire mes trois ou quatre premières années.
  • Le métronome intégré est très utile et la fonction rythme permet de remplacer les clics mécaniques par une batterie beaucoup plus conviviale et suggestive.

Points faibles

  • La pédale sustain fournie (c'est bien) est un peu légère, pas toujours au bon endroit. Heureusement il est possible d'acheter un support bois et un ensemble fixe de trois pédales. Cela ne met pas en cause la portabilité du piano mais serait plus adapté à la pratique à domicile. J'envisage donc de faire cet achat d'ici quelque temps.
  • La position du pupitre n'est pas assez haute par rapport à un piano mécanique, cela ne facilite pas la lecture de partition en jouant. Je dois baisser la tête ce qui entraine des douleurs au niveau du coup. Ma seule parade : apprendre par cœur en travaillant par petite séquence de mesures (c'est peut être un avantage du coup).
  • Fidèle adepte du logiciel libre et de Linux, je déplore qu'il ne soit pas possible de récupérer les morceaux personnels enregistrés sur l'instrument ou de charger ses morceaux. Cette fonction ne peut être réalisée que par un logiciel propriétaire non disponible sous Linux. La connexion midi fonctionne cependant si l'on veut utiliser le piano comme clavier d'entrée avec LMMS ou MuseScore.

1)
c'est un concessionnaire de la marque
2)
en excluant les touches massacrées par les voyageurs
3)
il est capable de rendre les effets de résonance de notes muettes (enfoncées mais sans avoir produit de son) sur les notes jouées
wiki/experience/piano/mon_premier_piano.txt · Dernière modification: 2020/04/23 16:28 par bruno_genere